Outils de l'enseignant, Réflexions pédagogiques

Continuité pédagogique : 5 outils pour y travailler

Aujourd’hui, on va parle un peu de la continuité pédagogique. Cela fait assez longtemps que je n’ai pas posté le moindre article par ici. La reprise a été dure et j’ai dû apprendre à jongler entre ma nouvelle vie de maman et celle de maitresse. Préparer une classe est déjà bien énergivore mais je peux vous assurer qu’avec un bébé en plus, ce n’est pas une mince affaire. Alors, je profite de ce confinement pour me remettre tout doucement à bloguer et essayer de vous partager un maximum de choses.

Dans ce contexte un peu particulier, je pense que cela pourra aider pas mal de (jeunes) enseignants et aussi quelques parents qui, peut-être, suivent le blog. Il n’y a pas de meilleure méthode. Chacun, enseignant comme parent, s’investit au mieux de ses possibilités pour aider chaque enfant. Du moins, je l’espère.

Qu’est-ce que la continuité pédagogique ?

Avec la situation sanitaire actuelle, la fermeture des écoles et le confinement, les enseignants sont obligés de se mettre en télétravail. Pour une profession qui a vocation d’enseigner, d’expliquer, c’est n vrai défi qui est loin d’être simple. Entre les familles qui n’ont pas accès à internet pour recevoir le travail, les familles qui ne parlent pas français, celles qui n’ont pas le temps ou la capacité d’aider leurs enfants, les parents isolés, les parents faisant partie des professions qui doivent continuer à travailler, etc…les enseignants essaient de s’adapter au mieux mais cela s’avère bien compliqué.

Comment assurer la continuité pédagogique ?

Une fois encore, les ressources citées dans cet article ne sont pas le saint-graal à avoir. Libre à chacun d’adapter son fonctionnement. Il est tout aussi possible de communiquer et travailler uniquement par mail…

Quelques généralités

Avec la gratuité de la plateforme durant la période de confinement, j’ai décidé d’en profiter pour me lancer dans Klassroom. Disponible sur ordinateur ou sur téléphone via l’application, Klassroom me permet d’envoyer directement les documents de travail aux enfants. Pour le moment, j’y ai trouvé beaucoup davantage et assez peu d’inconvénients (qui n’en sont peut-être pas car, à l’heure où j’écris cet article, je n’ai pas encore exploré la plateforme en totalité…).

  • Partage de documents à tous les parents inscrits, d’un seul coup.
  • Programmation des publications : le site permet de choisir si l’on veut publier tout de suite ou à une heure précise.
  • La fonctionnalité « devoirs », dissociée des publications.
  • Les albums : pour mieux ranger les documents publiés. Cela me permet de les classer par jour de travail. Plus simple pour les parents qui s’y retrouvent mieux.
  • Les à-côtés tels que la possibilité pour les parents de poser une question, donner une information, prévenir d’un retard, etc…
  • Seul bémol pour le moment (ou alors je n’ai pas encore découvert cette option) : les enfants ne peuvent pas me publier leur travail via le site, ils sont donc obligés de me l’envoyer par mail.

Autre outil que je trouve assez intéressant : padlet. Il permet de réunir un certain nombre de choses : du document à l’image en passant par le lien, la photo google ou d’autres encore. J’en ai créé un pour ma classe, afin de partager des liens aux parents sans pur autant les inonder. On leur donne le lien du padlet et c’est à eux d’y aller pour voir les ajouts etc…

Cette liste n’est pas exhaustive, on pourra aussi citer Genially et Ma classe à la maison, du CNED. Personnellement, j’ai moins accroché à ces deux dernières plateformes, moins adaptées à mes élèves.

Pour travailler en lecture

En CE1, les élèves commencent à acquérir les sons. Pourtant, il y a de plus en plus de non-lecteurs ou petits lecteurs (tout dépend du milieu dans lequel baigne l’école…). J’ai donc inscrit ma classe sur Lalilo, application également gratuite durant le confinement. Pratique pour les enfants en difficulté ou ceux ayant besoin de consolider les sons.

En revanche, pour le moment, je n’ai rien trouvé pour mes lecteurs plus habiles. Je créée donc des documents de lecture avec des questions de compréhension (même s’il faut bien avouer que j’ai un peu écarté ce genre de pratique depuis maintenant plusieurs années, en classe).

Pour travailler en mathématiques

Pour s’entraîner en calcul mental, j’ai conseillé aux parents de ma classe le site Micetf. Il est possible de choisir différentes thématiques et ainsi entraîner les enfants à travailler différentes compétences. Chacun est libre d’adapter à son niveau puisque le site propose des notions du CP au CM2.

Si vous connaissez d’autres outils, partagez-les en commentaire !

2 Comments

  1. Julie

    13 avril 2020 at 19 h 45 min

    Bonjour! Effectivement très compliquée cette période… Avec le sentiment mitigé d’en faire trop ou pas assez, et puis un peu déçue de ne pas pouvoir utiliser ces plateformes (padlet notamment car pas RGPD dixit notre IA DASEN). Ici nous n’avons le droit d’utiliser uniquement le blog d’école créé pour la circonstance, ENT ONE et Cned. Bon, ben on fera avec… Difficile aussi les (non)retours du travail, ceux qui en veulent plus, ceux qui ne donnent plus signe de vie… Bref je ne me sens plus trop maitresse par moments. Donc je prépare ma rentrée, ou du moins je commence à y réfléchir sérieusement! Et je découvre des choses intéressantes ici, donc je reviendrai 😉
    Bon courage et profite bien de ton bébé, ça grandit trooooop vite ces petits bouts (parole d’une maman de 4 :)). A bentôt.

    1. Vie de maitresse

      17 avril 2020 at 14 h 16 min

      Bonjour,
      Ici, nous avons la chance d’avoir un IEN plus souple en ce temps un peu particulier. Peut-être que d’autres outils du même style sont accessibles ? Sinon, rien de vous empêche de le faire vous-mêmes sous forme de tableau sur votre traitement de texte (moins pratique, j’en conviens…mais on fait ce que l’on peut).
      Merci pour votre message et bon courage à vous, en espérant que nous allons bientôt voir le bout de tout cela.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.