Vie de maitresse

L’heure du choix

Il y a quelques temps, Prof Thatou a publié sur son blog, un article intitulé « Je suis prof en CLIS, j’ai 12 élèves et une AVS… ». Je l’ai relu il y a quelques temps et aujourd’hui, j’ai décidé d’en parler ! Pourquoi ? Parce que l’heure du choix a sonné : le mouvement intra-départemental se déroule en ce moment. C’est la phobie de tout jeune enseignant, qui craint de ne rien avoir…en même temps, avec si peu de point, que peut-on espérer décrocher ? Une super école à 5min de chez soi, avec des collègues extra et des enfants super !? C’est rare, très rare….

Ce mouvement est donc l’occasion pour moi de me poser réellement la question de mon avenir professionnel : est-ce que j’envisage de rester en CLIS ? De demander une classe ordinaire ? Un poste de remplaçante (plutôt BD ou plutôt ZIL ?) ? Bref, autant de questions qui se bousculent et installent un certain flou dans ma tête !

Certes, je vous parlais en fin de période 1 de cette joie de la CLIS, que j’aimais vraiment cet aspect de l’enseignement, que c’était très enrichissant. Je n’ai pas changé d’avis, la preuve, je vous en parlais encore à la fin de la période 3, alors que nous étions à la moitié de l’année scolaire.

Pourtant, aujourd’hui, je suis fatiguée. A bout. Pourtant, je n’ai « que » 12 élèves. Alors pourquoi ? Après, tout, c’est facile à gérer, non ?! (en tout cas, tant qu’on ne l’a pas vécu…). Thatou le disait si bien dans son article :

J’ai 12 élèves.

Trop bien pour travailler pendant que certains sont dans les classes ordinaires il y en a encore moins !
Ceux qui restent dans la classe en permanence ont un comportement inadapté au travail scolaire, à 3 ils sont capables de retourner la classe s’ils décident de ne pas travailler ! (Cool ! )

Eh bien, ces 3 élèves dont elle parle, je les ai également dans ma classe. Trois élèves violents, qui se battent et me retournent la classe. Qui peuvent faire preuve d’une violence inouïe. Et gérer ça sans cesse, être sur le qui-vive à anticiper le moindre mouvement de violence, la moindre étincelle, c’est épuisant !

Alors, même si j’aime les (bons) moments passés avec eux, la complicité et la confiance qui s’est créée entre nous (et qui est d’autant plus précieuse qu’ils ne font que rarement confiance à un adulte…), je suis fatiguée, épuisée de cette année scolaire. Même si les voir progresser me met souvent la larme à l’œil. Même si j’ai la chance de bosser avec une AVS en or, avec qui je m’entends extrêmement bien et qui m’est d’un très grand soutien. Même si voir ce petit qui était muré dans le silence encore en début d’année et qui maintenant se lève pour aider un camarade en difficultés est un vrai bonheur. Même si mes élèves progressent, chacun à leur rythme, mais tous ont acquis des choses. Même si j’ai la chance d’être soutenue par grand nombre de personne au sein et à l’extérieur de l’école. J’ai malgré tout craqué ! Oui, je l’avoue, j’ai craqué. A plusieurs reprises, j’ai pleuré. Mais jamais, jamais, je n’ai regretté d’avoir fait ce choix l’année dernière !

Et puis, on peut me dire « Mais la CLIS, tu l’as demandée ! Tu assumes ! ». Alors certes, je l’ai demandée. Et j’adore ce que je fais. Mais l’épuisement physique et nerveux, je ne suis pas sûre de pouvoir le tenir une autre année. Je dois penser aussi à moi, à ma santé…

Alors, je me pose cette question, qui va être déterminante dans les semaines à venir : que faire l’an prochain ?
Si vous êtes ZIL, BD, enseignant de CLIS, ou autre, j’aimerais bien avoir des témoignages, des conseils, etc…et pouvoir échanger avec vous !

1 Comment

  1. Vie de maitresse

    26 avril 2018 at 22 h 06 min

    Commentaires rapatriés :

    1
    MariNantes
    Dimanche 10 Mai 2015 à 21:36
    MariNantes
    Qu’as-tu décidé finalement ?

    2
    Vie de maitresse
    Mercredi 13 Mai 2015 à 17:11
    J’ai décidé de peser les pour et le contre et finalement, je n’ai pas décidé….donc à voir !

    3
    lolo
    Vendredi 15 Mai 2015 à 21:44
    bnojour
    je suis comme toi
    t1 et en clis
    je l’ai aussi demandé et je me pose les mêmes questions
    est ce que les élèves progressent vraiment ? certains regressent , d’autres avancent
    il y a des superbes moments mais la violence est là
    j’ai redemandé la clis en second voeux
    je te souhaite beaucoup de courage

    4
    Vie de maitresse
    Mardi 2 Juin 2015 à 20:51
    Je te remercie de ton commentaire / témoignage « lolo ».
    J’ai également fini par redemander la CLIS dans mes vœux, mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et j’ai subi des choses que je ne veux plus jamais avoir à subir. J’espère donc ne pas la reprendre….pourtant, je ne suis pas non plus fermée à une CLIS. Mais plus axée sur une CLIS TSL…..que sur une CLIS D, qui devient un peu une CLIS des enfants souffrants de TED ! En tout cas par ici…
    J’attends cependant les résultats du mouvement avec impatience…même si je pense ne rien avoir !

    5
    laways
    Jeudi 18 Juin 2015 à 22:03
    J’ai comme toi debute en clis et puis j’ai fini par obtenir un poste a 7 minutes de chez moi dans une ecole avec collegues sympas et des enfants au top (celle dont tu parles dans ton message). Et finalement apres 3 ans, je redemande une clis’ parce que meme si cela parait dur de gérer les comportements’ en clis j’ai vraiment l’impression d’etre au coeur de mon metier, a chercher comment faire acquerir une notion alors qu’il y a tant d’obstacles! C’est passionnant et puis surtout, tu as le temps, et cela c’est vraiment le luxe qui manque en ordinaire et qui fait qu’on en laisse autant sur le carreau

    6
    Vie de maitresse
    Dimanche 21 Juin 2015 à 10:50
    @laways : Je te remercie pour ton commentaire. Il est vrai que la CLIS a été pour moi une expérience formidable. Mais malgré tout, je suis quand même soulagée de pouvoir souffler l’année prochaine !
    Quoiqu’il en soit, j’ai beaucoup appris sur moi-même et sur l’enseignement en général. Donc j’espère pouvoir en faire profiter mes futurs élèves…:)

Laisser un commentaire