CE1 - Mathématiques

[ CE1 ] Les tables de multiplication : séquence + évaluation

En classe, nous avons commencé, petit à petit, à travailler sur la notion de multiplication, depuis la P3.

Généralement, je n’aborde cette notion qu’à partir de la période 4, mais, cette année, les choses ont été différentes. J’ai revu totalement, à l’aide de mon collègue de CE1, la progression de cette notion et nous avons abouti à quelque chose qui a plutôt bien fonctionné, puisque sans cesse répété et manipulé.

Je précise également qu’il ne s’agit pas de la séquence sur la technique opératoire de la multiplication, mais d’une séquence préparatoire : celle de la découverte du sens de la multiplication et de l’apprentissage des tables (de 1 à 5 ).

Le déroulé de la séquence

Étape 1 : la découverte

  • Brainstorming : les élèves ont réfléchi individuellement ou en binôme à ce que pouvait être la multiplication, au sens que l’on pouvait lui donner. Puis, durant une mise en commun collective, ils ont verbalisé leurs idées avec leurs camarades.
  • Jeux avec les réglettes Cuisenaire : les élèves, qui ont pas ou peu utilisé les réglettes Cuisenaire jusqu’alors, n’avaient qu’une envie lors de leur découverte : jouer avec. Nous leur avons donc laissé un temps pour construire, créer, etc… avant de se lancer dans l’apprentissage et la découverte pure.
  • Première recherche avec les réglettes : explication des réglettes, à quoi peuvent-elles servir ? Puis, il a été demandé aux élèves de réaliser des calculs à l’aide des réglettes. Ils avaient libre choix du type de calcul, qu’ils devaient noter sur l’ardoise, en dessous des réglettes, posées.

La difficulté majeure, à la découverte du signe de la multiplication a été de la confondre avec celui de l’addition. Quelques élèves seulement ont été concernés, mais la plupart ont tout de suite (ou très rapidement) compris le fonctionnement. Il est donc bien important d’insister sur le sens de l’addition et celui de la multiplication. C’est également pour cela que l’on ne peut pas se contenter d’apprendre le fonctionnement des différentes opérations, sans y mettre de sens…

Étape 2 : la manipulation

Celle-ci s’est, en grande partie, basée sur l’utilisation des réglettes Cuisenaire et s’est déroulée en plusieurs étapes, tout au long des périodes 3 et 4.

  • En utilisant uniquement des réglettes de 3, essayer de trouver tous les résultats que l’on peut. Les élèves vont donc poser les réglettes puis écrire en dessous, sur l’ardoise, le calcul et le résultat correspondants. Par exemple, pour 2 réglettes de 3, on pourra lire : « 3 + 3 = 6 ». On procédera de la même manière pour introduire la table de multiplication de 4 et celle de 5, par la suite. A noter : la table de multiplication de 2 est déjà acquise par l’intermédiaire de l’apprentissage des doubles. Les élèves ont (en tout cas, dans ma classe) très rapidement fait l’association des deux notions.
  • Recréer la table vue précédemment, en s’aidant des réglettes. Réécrire les calculs (sous forme d’addition réitérée), puis les résultats correspondants. Ensuite, associer la notion de « paquets » relative à la multiplication (qui a été vue en étape 1) à celle de l’addition réitérée. Dans 3 + 3, on a formé 2 paquets du nombre 3. On écrira donc « 3 x 2 », soit, « le nombre 3 est répétée 2 fois ». Mais attention, car en lisant « fois », le calcul se lit « 2 fois 3 ». Procéder de la même manière pour la table de multiplication de 4 et celle de 5.
  • S’entraîner en essayant de trouver les résultats des tables de multiplication travaillées. L’élève pourra utiliser les réglettes de 3, 4 ou 5 (selon la table étudiée) et vérifier ses résultats à l’aide des réglettes de 1.

Étape 3 : l’apprentissage des tables

Celle-ci a d’abord consisté en une mémorisation en classe, au travers de la manipulation, de petits jeux, de réinvestissement, etc… Puis, une seconde phase à la maison, afin de structurer tout ça et à l’aide de la leçon. Mes élèves ont eu les tables de multiplication à revoir au cours de la fin de la période 3 et durant toute la période 4, chaque soir. Parfois il ne s’agissait que d’une table à revoir, parfois plusieurs. Tout dépendait de l’avancement et du reste du travail personnel qu’ils avaient à réaliser.

Étape 4 : le réinvestissement

Celui-ci s’est déroulé de différentes manières, afin de ne pas sen cantonner à un seul mode de mémorisation.

  • En calcul mental : sur l’ardoise, la plupart du temps. Je donne un calcul, les élèves écrivent le résultat, je tape dans les mains et on lève les ardoises. Il faut répondre de plus en plus rapidement. On peut également varier avec le jeu du furet.
  • Dans le cahier du jour : dans les rituels que je vous propose, j’essaie de donner quelques calculs en ligne pour revoir les tables. Parfois également, ils sont écrits au tableau… Les élèves ont également eu les tables de multiplication à revoir chaque jour.
  • Dans les problèmes : chaque semaine, mes élèves travaillent sur la résolution de problèmes à plusieurs occasions. Une séance dans la semaine est dédiée à ce domaine, au cours de laquelle on revoit la méthodologie, les différentes étapes de résolution, etc… Une seconde séance a lieu le vendredi, lors du rituel (vous pouvez les retrouver sur le blog). Enfin, j’ajoute parfois à cela du travail en autonomie (avec fiche auto-corrective ou correction avec moi)

On peut évidemment envisager d’autres sortes de réinvestissement, tels que du tutorat, ou encore des ateliers… Il est essentiel de réaliser différents types de mémorisation, en fonction de ses élèves. Certains sont plus visuels, d’autres auditifs, par exemple…

Les documents

Généralement, je donne à tous mes élèves la même évaluation, celle qui correspond au niveau attendu. Mais, je ne les note pas tous de la même manière, je fais en fonction de leur capacités. Bref, je différencie sur le fond, pas sur la forme. Cela permet aussi aux parents de voir ce qui est attendu et où se situe leur enfant… Mais, pour cette évaluation-ci, j’ai envie de changer de manière de procéder et je vais donc tester une évaluation différenciée. C’est-à-dire que chaque groupe d’élève, en fonction de sa maîtrise de la compétence, aura une évaluation qui lui sera adaptée. Bien évidemment, cela est tout de même précisé dans l’entête… Je vous propose donc de découvrir ce travail (et de le télécharger) ci-dessous. N’hésitez pas à me faire un retour…

  • Le fichier avec les 3 niveaux (CE1 faibles, CE1, CE1++)     

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.